flechgRetour associations  
             JUMELAGE AVEC IZARRA-URKABUSTAIZ 

Depuis le 1er match de basket, disputé en 1989, entre le club d’Izarra et Gaztiak, les relations entre les deux villages ont beaucoup évolué. Rencontres, sportives d’abord, puis culturelles avec chanteurs et danseurs, et en 1994,  les deux communes ont décidé de donner un caractère plus officiel à leur rendez-vous annuel. Le dimanche 2 août, à l’heure des discours et des cadeaux, les maires des deux villages ont tenu à rappeler ces vingt années d’amitié devant les représentants du Conseil Municipal,des associations Abotia et Gaztiak et la délégation, forte d’une cinquantaine de personnes, venue d’Araba. Ils ont également remercié les anciens maires, à l’origine du jumelage officiel.
L’an passé, les Gotinois et Libarrenxois avaient beaucoup apprécié l’originalité du cadeau de leurs amis, un petit chêne d’une forêt proche d’Izarra qui pousse maintenant sur la place de Gotein.  Cette année, ils ont essayé de faire aussi bien. Ils ont fait scier en deux parties un gros galet du gave, l’une pour la Mairie d’Urkabustaiz, l’autre pour la Mairie de Gotein-Libarrenx, avec le même texte gravé :
          
 Harriz Harri            De pierre en pierre
 Herriz Herri            De village en village
 Gotaine-Izarra       Gotein-Izarra
 20 Urte 2009          20 ans en 2009

Après les échanges de cadeaux, tout le monde s’est retrouvé pour un joyeux pique-nique qui a mis fin à un week-end au programme plus que chargé. Que l’on en juge !
Samedi , à partir de 17 heures : visite du parcours santé avec explications de Michel Etchecopar sur les sculptures réalisées pour Xiru, partie de pala entre deux conseillers municipaux de Gotein-Libarrenx et deux pelotaris d’Izarra, largement gagnée par les premiers, apéritif et repas à la salle  municipale suivis d’un spectacle avec les groupes des deux villages et d’un bal improvisé. Pour certains la nuit a été des plus courtes.
Dimanche, à 11 h.30, deux matches de basket ont opposé les équipes de Gaztiak et d’Izarra. Comme cela a toujours été le cas les visiteurs se sont imposés en masculins mais se sont inclinés en féminines. A l’issue des deux rencontres tous les participants,  précédés par les « joaldün », porteurs de sonnailles, se sont rendus sur la place de Gotein constater que le chêne d’Araba était bien en train de pousser.

En 2010, ce sont les Gotinois et les Libarrenxois qui iront rendre visite à leurs amis.


flechdVoir l'album photos